0


Existe-t-il des recettes toutes faites ou des solutions totalement finalisées et prêtes à l’emploi pour exciter encore davantage et entretenir la flamme du désir ? En amour, rien n’est éternel ou presque. En amour, une des rares certitudes veut que le désir soit avant tout une affaire d’atmosphère, de charme, d’harmonie et de conscience. Le désir est une énergie inépuisable à condition qu’on ne la contamine pas et qu’on lui donne les moyens de jaillir sans qu’on cherche à maîtriser cette énergie qui fait la force et la fragilité du désir. Dans plusieurs manuels existants, on laisse croire aux lecteurs qu’il suffirait d’avoir la maitrise parfaite des techniques pour que le désir ne diminue jamais en intensité et en force. Ce qui n’est pas entièrement le cas sinon, cela reviendrait à oublier tantôt que l’alchimie du désir se crée à deux et qu’elle ne se répète jamais. Dans cet article, nous ne vous proposerons pas de potion magique ni même des bidules complètement fiables. Mais, nous allons plutôt vous faire part de simples éléments de réflexion et des propositions pour vous aider à prendre conscience de l’importance d’entretenir la flamme de votre couple. Pour ce faire, vous retrouverez 6 attitudes quotidiennes pour combattre la routine et prendre soin de votre couple, en faisant usage de ce carburant vital qui est le désir.

1.     Accordez du temps à votre couple.

La fatigue, les contraintes matérielles et le stress sont les démons les plus fréquents et les plus voraces de l’intimité amoureuse. Mais il faut reconnaître qu’ils servent aussi de prétextes pour justifier une certaine paresse dans la relation. L’un des secrets du désir est que le désir exige du temps et de la disponibilité de l’esprit. Cela n’est pas un secret pour les couples heureux qui le savent très bien. Cependant, ces couples savent aussi s’accorder du temps. Cela constitue une priorité dans leur vie. Comment faire du « temps à deux » ? Cela peut se faire par une soirée au rythme d’une fois par semaine, un week-end par mois ou une semaine entière de vacances en tête à tête. Ce sont là des rendez-vous indispensables que vous pourriez choisir à fin de mettre votre intimité à l’abri de l’usure et de la routine. Par ailleurs, il ne s’agit pas d’établir un programme de rendez-vous amoureux, mais de programmer de simples rencontres à deux pour faire régulièrement l’expérience de l’intimité, sans obstacle. Aussi, vous accorder du temps à deux peut revenir à vous mettre d’accord pour parler de tout sauf de la vie de famille ou de boulot.

2. Délivrez-vous des non-dits qui vous rongent.

Les non-dits sont les pensées ou impressions que l'on ne formule pas, et qui néanmoins pèsent de tout son poids. La rancœur, le ressentiment et les reproches détériorent davantage le désir plus que d’autres facteurs liés. Le refoulement ou le reniement sont de véritables bombes à retardement pour le désir. Cela perturbe fortement le désir amoureux du couple. Il est donc mieux pour vous de ne pas tout accumuler dans le silence. « Vider votre sac » lorsque les désaccords apparaissent !

3. Exprimez votre reconnaissance.

Au sein de votre couple, il est essentiel d’exprimer vos points de désaccord, de ne pas fuir un conflit et de faire part de vos critiques sans vous interdire de vous d’exprimer vos opinions. Mais, il est aussi important de dire à l’autre le bien que vous pensez de lui ou d’elle. Trop souvent, on a tendance à oublier que la présence de l’autre à ses côtés n’est pas une dette dont il faut s’acquitter, mais un don, un bienfait que l’on reçoit en partage et que l’on considère comme miraculeux. Au su de cela, de temps à autre dans des circonstances quelconques, dites à votre partenaire combien vous appréciez son soutien, ses attentions, certains aspects de sa personnalité ou de son attitude. Cela est à la fois une preuve d’amour et de désir, car le désir sexuel ne se nourrit pas que de ce qui se rapporte seulement aux caractéristiques physiologiques de la sexualité. Exprimer votre reconnaissance ou reconnaître un talent particulier à votre partenaire fait partie de la mystérieuse alchimie du désir. Pourquoi ? Parce que le quotidien voile les yeux. Il rend l’autre partenaire flou et familier à la fois. C’est ainsi qu’adresser un compliment, dire une gratitude ou une admiration à votre partenaire est une façon de lui rappeler qu’il (elle) est toujours celui (celle) qui a été distingué parmi tant d’autres. Et rien n’est plus troublant, plus émouvant et plus aphrodisiaque que le sentiment d’être différent des autres et unique, et d’être apprécié pour ce que l’on est dans le regard de l’autre. Par-dessus tout, le fait d’extérioriser vos émotions (reconnaissance, admiration, compliment, etc.) envers votre partenaire est un véritable moteur qui prédispose au mieux à l’intimité.

4. Développez votre curiosité.

Eh oui ! La curiosité est un sixième sens à véritablement renforcer et à donner de l’intensité avec vigueur. L’attitude infantile qui consiste à attendre que votre partenaire vous apporte la jouissance sur un plateau en or est un comportement déplorable. Devenir actif/active dans votre recherche du plaisir revient à prendre le désir pour un moyen et non comme une fin. Sachez que cet état d’esprit modifie votre comportement et même celui de votre partenaire, car le désir est contagieux.

5. Apportez une composante sexuelle
à la présence de votre partenaire.

À l’attention des femmes ! Une nudité banalisée offerte sans aucune conscience aux regards quotidiens tue véritablement le désir. Pourquoi ? Parce que les hommes sont « visuels » tandis que vous (les femmes) êtes « auditives ». Visuels du fait que les hommes sont sexuellement stimulés par des images corporelles. Auditives, car vous êtes sensibles à l’imagerie érotique que les mots et la voix véhiculent, c’est pour ces raisons que votre partenaire et vous-même, devriez mettre un peu de conscience dans votre comportement quotidien. Ensemble, entretenez donc votre relation amoureuse en prenant soin de vos mots, vos gestes et votre apparence.

6. Prenez des initiatives de « jeux ».

Le désir est condamné à s’éteindre lentement sans un esprit destiné à procurer un plaisir qui provient du « jeu ». Pourquoi ? Simplement, le jeu fait partie de la sexualité et même, il en est la principale composante. De même que le désir est l’expression d’une forte pulsion d’ordre sensible ou mental et une production abondante et incontrôlée d’énergie. Mais d’autant qu’il renaît plus facilement, il est certain que le désir ne trouve pas une satisfaction définitive. Par ailleurs, le désir se nourrit de manque. Quand il est rassasié, il s’endort ! Pour garder le désir en éveil, il faut savoir jouer, s’amuser avec les rythmes, la fréquence, les caresses, les positions, les fantasmes sans jamais avoir la faiblesse de croire que vous détenez enfin « la bonne combinaison ». Le fait de jouer avec le désir revient à promettre une ultime satisfaction à votre partenaire et susciter ensuite le manque vous abstenant de faire l’amour. C’est également les jeux de cache-cache érotiques avec les mots ou les images, l’abstinence engagée comme un défi au milieu des rendez-vous trop prévisibles, les initiatives improvisées, les audaces dont vous ne vous croyiez pas capable et qui vous font sentir plus vivant et plus complexe.

Publier un commentaire

 
Top